Les grands piliers de l’apprentissage

La qualité et la rapidité de l’apprentissage dépendent à la fois des émotions mobilisées, de la motivation, de l’attention, du retour d’information et de la consolidation des savoirs. Bonne nouvelle, il est possible de travailler chacun de ces points

Publicités
Publié dans Psychologie | Laisser un commentaire

L’amitié, un cru qui se bonifie avec l’âge

L’amitié gagnerait-elle, comme le bon vin, en saveur au fil des âges ? C’est en tout cas ce que semble indiquer une récente étude américaine….

Publié dans Actualités de la recherche | Laisser un commentaire

Pourquoi les enfants n’aiment pas lire

Comment expliquer le désintérêt de nombre d’enfants pour la lecture ? Selon le psychologue américain Daniel Willingham, il est courant de voir les mêmes enfants qui découvraient avec joie la lecture au CP arriver à la puberté totalement indifférents à la chose….

Publié dans Livres | Laisser un commentaire

Tous narcissiques

Politiques à l’ère de Facebook, intellectuels qui s’écoutent parler, stars mégalos, anges de la téléréalité, accros aux réseaux sociaux…, sommes-nous tous devenus narcissiques, s’interroge le psychiatre Jean Cottraux ?….

Publié dans Livres | Laisser un commentaire

Mutisme sélectif : pourquoi ne parlent-ils pas ?

Vivants et bavards à la maison, muets et paralysés à l’école. Ou l’inverse. Ces enfants souffriraient parfois d’un « mutisme sélectif ». Quelle est l’origine de ce blocage, et comment les aider ? ….

Publié dans Troubles psychiques | Laisser un commentaire

Des «neurones sociaux» ?

Vous vous êtes toujours demandé pourquoi une équipe de foot est souvent plus performante à domicile qu’à l’extérieur ? Eh bien, peut-être pour la même raison qui amène un comédien à redoubler d’ingéniosité s’il est porté par un public enthousiaste. En psychologie sociale, on appelle « facilitation sociale » cette prédisposition à se dépasser en présence d’une ou de plusieurs personnes attentives à vos performances. Dans le cas contraire (ça arrive aussi), on parle « d’inhibition sociale »….

Publié dans Actualités de la recherche | Laisser un commentaire

Pour ceux qui ne sont pas prêts pour une thérapie

La pré-thérapie s’adresse à des personnes en grande difficulté avec lesquelles la relation est souvent difficile à établir. Psychotiques, autistes, mutiques, déficients profonds ou Alzheimer, toutes sont susceptibles de bénéficier de cette méthode thérapeutique inspirée de l’Approche centrée sur la personne (ACP) de Carl Rogers

Publié dans Livres | Laisser un commentaire